Celebración del gol ante el APOEL
Chroniques

1-0: LE BUT DE CHICHARITO OFFRE LA DEUXIEME VICTOIRE EN DEUX MATCHS

Bono, qui a fait ses débuts aujourd'hui après-midi, a à peine eu un emploi pendant les 90 minutes

Le Sevilla FC a remporté la victoire par le minimum lors de la visite de l'APOEL à Sánchez-Pizjuán lors de la deuxième journée du Groupe A de l'UEFA Europa League, où Julen Lopetegui a dominé le contrôle du ballon tout au long du match. Nicosia a intimidé la zone du Bono marocain et a marqué grâce à Chicharito Hernández pour se positionner en tant que leader du groupe avec six points sur six possibles.

Dominateur total et absolu du match Séville FC dans les 45 premières minutes depuis que le Néerlandais Nijhuis a décrété le début de celui-ci. Pratiquement dès le coup de sifflet initial, la zone des Chypriotes a erré et a parcouru la zone des Chypriotes, qui ont à peine atteint le territoire de Séville pour même mettre à rude épreuve un Bono inaperçu, faisant ses débuts avec l'élastique sevilliste aujourd'hui.

Le but du Mexicain est venu après une bonne combinaison de coraux que Munir a mis en avant

À la 16e minute, alors que la chanson était chantée dans les tribunes en hommage à Antonio Puerta, l'équipe de Lopetegui a produit un magnifique jeu collectif dans une zone de trois quarts avec la participation de cinq joueurs maximum. Le ballon finissait à gauche sur Munir, satiné et puissant, pour le placer au centre de la surface, laissant le tir libre au but à Chicharito, qui a de nouveau marqué en UEFA Europa League. Avant la pause, Jordan a serré le gardien Belec dans la gauche, ce qui pourrait être le deuxième but local.

Après la reprise, plus que vécu pendant le premier acte. Séville, propriétaire et seigneur du ballon, rôdait constamment sur le terrain concurrent, sans être en danger pour le voisinage du gardien de but de l'APOEL. Un tir très éloigné de Gudelj en l’absence de vingt minutes de la fin était le plus marqué, bien que ceux de Nervión l’aient essayé par les groupes avec Well et l’entrée de Bryan.

Une seule frappe a permis à APOEL de troubler Bono à ses débuts

Les Chypriotes, absents tout au long du match, ont déjà été plantés sur le territoire de Séville et ont permis aux forces de Lopetegui de retrouver leur tension grâce à un tir au-dessus de la barre transversale de Bono. Le dernier quart d'heure s'est passé dans la plus grande tranquillité, sans que Séville ne ressente le besoin de forcer la machine à renforcer les trois points attribués par l'objectif mexicain.

Les Hispaniques se rendront à Barcelone samedi pour affronter le FC Barcelone dimanche à 21h00, le huitième jour de la Liga.

FICHA DEL ENCUENTRO

1. SEVILLA FC: Bono, Pozo, Koundé, Sergi Gómez, Escudero, Gudelj, Jordán, Vázquez, Rony Lopes (Banega, minuto 71), Munir (Bryan, minuto 60) y Chicharito (Dabbur, minuto 77).

0. APOEL FC: Belec, Savic, Merkis, Ioannou, Gentsoglou (Efrem, minuto 80), Matic, Souza, Jakolis, Mihajlovic, Suleiman (Aloneftis, minuto 84) y Pavlovic (Hallenius, minuto 65).

GOLES: 1-0 Chicharito, minuto 17. 

ÁRBITRO: Bas Nijhuis, holandés. Amarillas para Jakolis y Vázquez.

Communication Department