Ocampos del Sevilla FC ante el Bergantiños FC
Chroniques

0-1: LE SEVILLA FC FAIT UN PAS EN AVANT EN COPA DEL REY

Un but de Koundé a décidé d'un match très inégal mais qui s'est terminé avec une certaine émotion en raison de l'étroitesse du résultat. Lundi rencontrera l'adversaire de Lopetegui au deuxième tour du tournoi

Mission accomplie lors de la première du Sevilla FC dans cette Copa del Rey rénovée 19/20. Les Hispaniques ont fait appel un après-midi intensément passé par l'eau à un Bergantiños FC plein d'enthousiasme mais cela lui a coûté un but contre Bono. Bien au contraire de l'équipe de Séville, qui les avait de toutes les couleurs et méritait un résultat plus large. Malgré cela, il n'y avait pas de succès souhaité et a fini par décider d'un but précoce de Koundé à la sortie d'un corner.

On ne peut pas dire que Julen Lopetegui n'ait pas pleinement respecté Bergantiños. En plus des onze initiaux entièrement constitués de joueurs réguliers, l'équipe est partie dès la première minute avec l'intention de clore le match le plus tôt possible. Ainsi, bien que l'état de la pelouse en raison des fortes pluies qui tombaient ne soit pas le meilleur possible, les Nervans étaient à tout moment en possession et en proie à l'offensive de l'affrontement. Avant le quart d'heure, Chicharito tentait de terminer après le centre depuis la gauche, mais deux minutes plus tard, le prix de l'intensité arrivait.

Séville est partie avec l'intention de se résoudre sur la voie rapide et a avancé au quart d'heure

Corner pris à droite par Joan Jordán et plan de Koundé au coeur du quartier. Le Français a atteint son premier but avec la chemise Neri avec un tir haché qui a complètement décroché Cristopher. Même avec l'inertie du premier but est venu un but annulé à Chicharito pour manque de gardien de but, qui a été abattu dans la petite zone. Le premier quart-temps du match n'avait pas été accompli mais l'action jusqu'à la pause fut progressivement désactivée. Non pas par la domination sévilliste, cela continuait d'être évident, mais par l'absence de jeux décisifs dans les régions.

Un manque d'occasions qui a été pallié dès la reprise de l'affrontement en seconde période. Dans la première action du deuxième acte, un centre d'Óliver Torres de la gauche lui a envoyé la haute Joan Jordan quand il avait tout pour. Puis ce fut Dabbur - Toni l'a pris sous bâtons - et Chicharito, qui avait le deuxième but du match dans leurs bottines respectives. Malgré tout, Lopetegui n'était pas tout à fait clair et a rapidement déplacé le banc, donnant accès à Rony Lopes par Ocampos et Banega, qui occupaient le site d'Óliver lui-même.

Jordan a eu la deuxième passe de Óliver dès que le match a repris

Un manque de Jordán touchant la barre transversale et un tir au bâton de Chicharito sur la passe de Dabbur méritaient de doubler l'avantage de Séville dans une pelouse de Riazor de plus en plus inondée. Et c'est que l'étroitesse du marqueur a obligé à être prudent bien que les Bergantiños aient à peine dérangé Bono. Malgré cela, à dix à la fin, Aaron avait le plus clair, avec un tir de l'extérieur de la zone qui n'a pas trouvé le but. Heureusement, plus aucun but n'était nécessaire car les Bergantiños accusaient également l'effort physique et la fin était de contrôle sévilliste total. Alors les choses, test passé et en attendant lundi prochain, quand l'équipe rencontrera son rival au 2ème tour, prévu pour le week-end des 11 et 12 janvier.

FICHA DEL ENCUENTRO

0. BERGANTIÑOS FC: Cristopher, Toni, Iago López, Marcos Rodríguez, Aarón, Agulló, Granada (Remeseiro, minuto 77), Álex Diéguez (Miguel Duque, minuto 56), Diego Ferández, Cano y Rivera (Yelco, minuto 64).

1. SEVILLA FC: Bono, Pozo, Koundé, Sergi Gómez, Escudero, Gudelj, Joan Jordán, Óliver Torres (Banega, minuto 64), Ocampos Rony Lopes, minuto 54), Dabbur y Chicharito (Munir, minuto 79).

GOLES: 0-1, minuto 16: Koundé.

ARBITRAJE: Pablo González Fuertes, colegio asturiano. Amarillas para Ocampos, Chicharito y Diego Fernández.

Communication Department