Gol de vaselina de Munir ante el Qarabag
Chroniques

0-3: DEBUT VICTORIEUX AVEC UNE ÉQUIPE REMANIÉE

Bien que les Qarabag aient enduré le domaine sevillista pendant plus d'une heure, Chicharito a ouvert le pot avec un but impoli et a condamné Munir et Óliver Torres avec deux autres buts d'une belle facture

Il y avait des réserves au Qarabag pour le fond contre les équipes espagnoles.  Tout le monde a été prévenu et l’équipe azerbaïdjanaise a occupé le domaine pendant plusieurs minutes sans pouvoir prendre une avance sur Séville.  Avec beaucoup de changements dans les onze par rapport à LaLiga, Sevilla méritait mais ne pouvait pas atteindre jusqu'à ce que Chicharito ait fait son coup franc pour ouvrir le score.  Avec le Qarabag contraint à l’extérieur, Munir et Óliver Torres ont certifié une nette victoire aux sevillistes avec laquelle le pentacampeón joue un rôle très clair dans le groupe dès leur départ.

 Première partie du domaine sans le porter au tableau d’affichage pour Sevilla.  Et que l'équipe Lopetegui soit sortie avec cette intensité que tous ceux qui connaissent l'équipe d'Azerbaïdjan ont bien exigé.  Dès son entrée en jeu, Diego Carlos a décoché un coup franc puis Chicharito a participé aux premières occasions face au but de Begovic.  Richard, après un désengagement sévilliste au ballon, pose la réplique avec un lancer qui s’éteint.  Le jeu, rapide au début, perdait de la vitesse mais était toujours parsemé d’actions dangereuses.  Abbas Hüseynov l'avait également vu de la droite, mais heureusement, le tir mordu ne s'est pas concrétisé.

Il y avait des chances claires pour Séville en première mi-temps, mais pas tellement

Avec Pozo comme le poignard le plus en vue du jeu Sevillist, le Qarabag a bien résisté malgré le fait que les attaquants de Sevilla testaient toujours le but local.  Après une demi-heure, le plus clair des Blacks est peut-être arrivé, un tir de Jaime Romero du côté de la surface qui touche la barre transversale, bien que Vaclík ait bien suivi la trajectoire du ballon.  De là au reste, qui est arrivé sans seconde de temps supplémentaire, Munir l’a retrouvée, qui après un talon et un nouveau centre de Pozo, s’est à nouveau arrêtée sans chance.  Il a atteint l'équateur d'un match dominé par Séville, mais sans fortune dans les derniers mètres.

La position dominante de Séville a suivi, mais avec un Qarabag un peu plus en retrait dans son propre domaine à la fin de la pause.  Le jeu donnait le sentiment de continuer à pencher en faveur des Blancs, mais la vérité est que le but n’était pas venu et qu’en fait, dans la seconde mi-temps, il a commencé à se fermer par rapport aux occasions.  Il a fallu attendre presque jusqu'à l'heure du match pour que Joan Jordán, avec un tir de face, l'essaie avec un tir qui finit par marcher croisé à l'extérieur.  C'était l'avertissement avant le but, qui, comme à Vitoria, venait d'une faute directe.  Après que Jordan lui-même ait récemment quitté le terrain, la responsabilité revenait à Chicharito, qui l'a littéralement cloué à côté du poste de droite de Begovic.

Le match est bloqué mais Chicharito le met sur la bonne voie avec son coup franc

L'objectif mexicain de créer en tant que Séville et de justice pour un marqueur qui était enfin confronté  En fait, Lopetegui a rapidement retiré les Aztèques du terrain pour entrer dans Banega, plaçant ainsi Munir au rang des hommes les plus avancés.  Zoubir, de l'avant, lancé pour la première fois entre les trois clubs de Vaclík dans 20 minutes.  Le Qarabag monta les escaliers et le paya très vite. Un spectaculaire passage de Banega entre les lignes profitait de Munir avec classe et une vaseline avant le départ de Begovic.  0-2 et tous face à un peu plus de dix minutes à la conclusion.

 Pour clore, bon jeu combiné au centre de Pozo, à la gauche de la tête de Vázquez et au raccourci de Óliver Torres pour compléter la victoire.  Il restait même quelques minutes à la fin pour Dabbur, qui a officiellement fait ses débuts dans l'attaque de Séville.  Ceux de Lopetegui, aux portes de la défense du Real contre le Real Madrid, se sont mis dès le début à la tête du groupe A de l'Europa League à égalité avec le Dudelange, qui a offert la surprise à Chypre avec un 3-4 haut en couleur.

FICHA DEL ENCUENTRO

0. QARABAG FK: Begovic, A. Hüseynov, B. Hüseynov, Medvedev, Aílton, Garayev (Ibrahimli, minuto 85), Richard, Míchel, Jaime Romero (Dani Quintana, minuto 77), Zoubir y Gueye (Abdullayev, minuto 67).

3. SEVILLA FC: Vaclík, Pozo, Koundé, Diego Carlos, Escudero, Joan Jordán (Rony Lopes, minuto 58), Gudelj, Franco Vázquez, Óliver Torres (Dabbur, minuto 86), Munir y Chicharito (Banega, minuto 72).

GOLES: 0-1, minuto 62: Chicharito; 0-2, minuto 78: Munir; 0-3, minuto 85: Óliver Torres.

ÁRBITRO:Yevhenii Aranovskiy, federación ucraniana. Amarillas para Aílton y Medvedev en los locales y para Gudelj en los sevillistas.

Communication Department