Reguilón celebra el 0-1
Chroniques

0-2: REGUILÓN ET NOLITO CONCLUENT UNE VICTOIRE COLLECTIVE À CORNELLÁ

Les deux équipes ont récupéré un rebond sur la barre après le tir de De Jong et le Sanluqueño a mené à une belle action individuelle en deuxième mi-temps.

La première de LaLiga a rêvé.  Une Séville sérieuse et intense, avec personnalité et dominant la plupart des minutes avec le style que Julen Lopetegui est en train d'implanter, a marqué les trois premiers points officiels du stade RCDE grâce à deux buts de Reguilón et de Nolito, un à chaque fois.  Fernando et Jordán ont contribué au muscle de la moelle épinière, avec Carriço et Diego Carlos sans encaisser de but et avec l'auteur du premier but, causant beaucoup de problèmes au défenseur espagnol.  Première victoire avec un but marquant et ne passant guère en défense.

 L'équipe de Séville a réalisé une première moitié très complète, profitant de la dernière minute du temps réglementaire pour prendre de l'avance sur le tableau de bord et se rendre au tunnel du vestiaire avec avantage.  Dès le début, l'équipe de Lopetegui a tourné l'essentiel de sa partie sur l'aile gauche en reprenant des balles de Nolito et avec Reguilón pliant et dépassant plusieurs fois le but adverse, sans toutefois dégager aucune chance de marquer.

La reprise au centre du terrain s'est terminée avec Reguilón faisant avancer Séville sur la ligne de but

Espanyol, qui essayait également de maintenir son style de jeu, a commencé à avoir plus de possession de balle avec le passage des minutes, bien que ce soit Séville qui ait bien battu en retraite et ne laisse aucune faille pour les trois joueurs attaquants avec qui  David Gallego laissé pourrait perturber le blanchâtre derrière.  Peu de temps avant une demi-heure, Vargas a forcé Vaclík à intervenir, avec un tir lointain que le Tchèque déviait au corner.

 Alors que le quatrième arbitre préparait l’affiche pour annoncer le rabais, un bon rétablissement après une défaite a permis à Navas de placer un centre mesuré à la tête de De Jong, dont le tir a été rejeté sur la ligne par Diego López.  Le ballon, qui était toujours en vie, a frappé la barre transversale et Reguilón, très attentif au second jeu, l'a envoyé au bas des mailles bleues et blanches pour dépasser les Nerionenses.

Nolito a laissé un détail de qualité dans la zone pour clore la victoire à quelques minutes de la fin.

La deuxième partie a commencé avec le même modèle que son prédécesseur, sans changement dans les deux équipes.  À dix minutes, l'arbitre indiqua le point de pénalité après une action de Diego Carlos avec Ferreyra, punition qu'il annulera plus tard après avoir examiné le VAR.  Sevilla n'aculars pas et, après la perte, bien appuyé à Espanyol, qui n'était pas à l'aise dans la nécessité de chercher les tables.

 Nolito a eu une double chance d'avoir placé le 0-2 à la lumière, la deuxième plus nette que la première, lorsque, après une reprise, Navas a passé le ballon et un contre un, il a tiré sur la barre transversale de Diego López.  Lopetegui a effectué les trois changements avant 75 ans, donnant accès à Munir, Gudelj et Koundé pour le désagrément de Diego Carlos, et a commencé à se protéger d'un Espanyol qui, sans générer de tension, devait rechercher un plus gros prix.

 Mais le Sanluqueño, qui a réalisé un grand match, finirait par remporter le prix le plus précieux.  Une défensive dans la zone d'attaque de Reguilón a pris la défense de la perruche, Nolito a reçu et, avec froideur et qualité, a éliminé Naldo avec une amague et l'a éloigné de Diego López, clôturant les trois premiers points pour les rouges  aujourd'hui à Cornellá El Prat.

 Le Sevilla FC se rendra au Granada CF lors de la deuxième journée du championnat vendredi prochain à 20h00 au stade Nuevo Los Cármenes.

El Sevilla FC visitará al Granada CF en la segunda jornada del campeonato el próximo viernes a las 20.00 horas en el estadio Nuevo Los Cármenes.

FICHA DEL PARTIDO

0. RCD ESPANYOL: Diego López, Javi López, Naldo, Lluis López, Dídac Vila, Marc Roca, Víctor Sánchez (Sergi Darder, minuto 64), Melendo, Vargas, Ferreyra (Calero, minuto 81) y Wu Lei (Víctor Campuzano, minuto 69). 

2. SEVILLA FC: Vaclík, Jesús Navas, Carriço, Diego Carlos (Koundé, minuto 74), Reguilón, Fernando, Jordán, Óliver Torres (Gudelj, minuto 76), Ocampos (Munir, minuto 60), Nolito y De Jong.

GOLES: 0-1 Reguilón, minuto 44. 0-2 Nolito, minuto 86.

ÁRBITRO: Martinez Munuera, comité valenciano. Amarillas para Reguilón, Ocampos, Víctor Sánchez y Vargas

Communication Department