Navas del Sevilla FC ante el Barcelona
Chroniques

4-0: LE CAMP NOU CONDAMNE ENCORE LE FC SEVILLE

Après une demi-heure excitante, le Sevilla FC a été battu au Camp Nou par Luis Suárez, Vidal, Dembelé et Messi. Les azulgranas ont terminé avec neuf

On lui a tout d'abord demandé, après l'image des années précédentes, de concourir. Cela a été difficile pour le FC Barcelone dans son stade. Et il l'a fait au cours de la première demi-heure du match au cours duquel Séville a été son premier match à domicile de la saison. Sans peser sur la scène, l'équipe a appuyé, touché et atteint la zone opposée, faisant fonctionner Ter Stegen. Cependant, contrairement aux Nerjans, Barcelone est arrivé en premier à 27 minutes et Luis Suarez a sorti un Chilien de sa manche pour déséquilibrer le match. À partir de là, tout ce qui avait été construit en l’absence du but a disparu pour céder la place à une défaite retentissante contre Valverde. Un de plus dans un scénario que Séville a été refusé à LaLiga depuis 17 ans.

Dès qu'il a commencé, il a vu un Sevilla qui a surpris, par impulsion, son rival. Messi a à peine eu le contact avec le ballon au début du match. De Jong, au centre de Navas, a forcé le but de Barcelone à être utilisé à fond après seulement onze minutes de jeu. Presque sans repos, Fernando releva la tête après un corner tiré par Ter Stegen battu. Au bout d'un quart d'heure, un autre très clair venait de De Jong, qui dans le second costume n'avait pas réussi avec la gauche et l'avait envoyé. Pendant ce temps, Barcelone s'est étiré dans certains inconvénients mais sans déranger même Vaclík. Rien ne laissait présager un 3-0 à la pause, mais après une nouvelle tête ratée de De Jong, qui piquait de manière excessive, le coup était fait.

Après 27 minutes d'une Séville dominante, tout a immédiatement disparu

Semedo centre de gauche et tir impeccable de Luis Suarez au deuxième poteau. Chilien et à gauche, posez-le et attaché au bâton, impossible pour Vaclík. Il n’avait plus le temps de réagir, car cinq minutes plus tard à peine et après plusieurs rejets, Arturo Vidal a marqué le but en solitaire et piloté. Trop de choses à ramer pour un Séville sous le choc, qu'il a également vu sous le nom de Dembélé, en action personnelle, condamné à dix pour la pause par un tir puissant. Il y avait un aperçu de la réaction lorsque la pause se manifestait déjà, mais cela n’accompagnait pas non plus la fortune. Surtout dans un tir croisé d'Ocampos qui s'est approché du poteau droit du but de Ter Stegen.

Lopetegui a changé de marque après l'entracte et a permis à son équipe, Joan Jordán et Munir, de reprendre le pouls. Et dès qu'il est parti, la nouvelle tentative de De Jong, qui après avoir volé aux abords de la surface, a dominé le poste alors que le score de 3-1 était déjà entonné. L’équipe culé refroidissait avec le passage des minutes, devant un Sevilla qui ne se déconnectait pas encore mais qui ne voyait pas à Barcelone cette équipe renversée qui avait condamné dans la première partie. Chicharito a pris la place de De Jong lors du troisième et dernier changement de l'équipe de Séville, un match sans aucune chance de fortune pour les Néerlandais.

Le canterano Araújo et Dembélé ont fini par être éjectés par le rouge direct

Il n’ya eu qu’un événement récurrent pour finir de donner la dentelle à l’équipe et a fini par arriver. Messi, dans son premier but dans la dernière édition de LaLiga, a battu Vaclík de l'avant et dans la dernière ligne droite, un but qui venait de désespérer d'une part de Séville et dont rien ne sortait. Malgré tout, il est important de souligner le bon jeu de Fernando et Diego Carlos dans le travail défensif, ce qui était inutile par rapport au tableau de bord. En guise d'anecdote, Barcelone est restée avec neuf pour les rouges directs à Araújo et Dembélé dans les dernières minutes. Il est maintenant temps de faire face à la deuxième pause de la saison et de revenir avec tout lors du prochain rendez-vous à domicile, dans lequel le Sevilla recevra Levante UD.

FICHA DEL ENCUENTRO

4. FC BARCELONA: Ter Stegen, Sergi Roberto, Todibo (Araújo, minuto 73), Piqué, Semedo, Arthur (Busquets, minuto 65), De Jong, Arturo Vidal (Rakitic, minuto 70), Messi, Dembélé y Luis Suárez.

0. SEVILLA FC: Vaclík, Jesús Navas, Diego Carlos, Carriço, Reguilón, Fernando, Banega, Óliver Torres (Joan Jordán, minuto 46), Ocampos, Nolito (Munir, minuto 46) y De Jong (Chicharito, minuto 65).

GOLES: 1-0, minuto 27: Luis Suárez; 2-0, minuto 32: Arturo Vidal; 3-0, minuto 35: Dembélé; 4-0, minuto 78: Messi.

ÁRBITRO: Antonio Mateu Lahoz, colegio valenciano. Amarillas para Reguilón, Carriço, Banega, Semedo, Dembelé, Luis Suárez, Piqué y Busquets. Roja directa a Araújo y Dembélé, ambas en el minuto 87.

Communication Department