André Silva pelea un balón con Pedraza
Chroniques

3-0: VILLARREAL PROFITE DANS FC SEVILLE EN PETITE FORME

Un saque de esquina y otro gol justo antes del descanso sellaron la victoria local, que remató Pedraza en el 86

Villarreal et Séville et très nécessiteux dans le match qui a été confronté à ce nouveau jour de la Liga, chacun avec ses objets très différents à cette occasion, mais avec les besoins des deux vitrines de la zone chaude pour les fous comme le De retour est revenu avec l'aide de victoires loin de chez eux par une partie des sevillistas. La tonique de la rencontre a toujours conduit l'équipe à domicile, qui, en plus de dominer la confrontation, a tiré avec des coups et n'a pas souffert devant un rival qui, en dehors de son stade, présentera de nombreuses faiblesses.

Une première partie de ce total y dominait en jaune, sauf une pour les occasions consécutives où Munir avait clairement indiqué de mettre l'égalité au tableau d'affichage presque une demi-heure après le match. Jusque-là, Villarreal avait été contrôlé à Séville où il avait voulu, prenant son envol et atteignant un certain danger dans les environs de la zone de Vaclík. Ainsi, à la 20e minute, une pièce de monnaie lancée par Cazorla n’enveloppait complètement Álvaro qu’au point de penalty, lequel demeurait sur la marque individuelle Wöber et qui avait été réaménagé pour se placer avant le sien.

Après cette réaction minime de la part des Nerviens, les habitants revinrent s'emparer de la possession et de la descolgándose vers les compteurs défensifs de Séville, qui luttaient avec Bacca et Ekambi se déplaçant entre les lignes séparant les trois centres. Alors que le sifflet de l'arbitre était sur le point de diriger les vingt-deux joueurs vers le vestiaire, une combinaison gauche a permis à la paire d'avant susmentionnée de marquer le 2-0 à La Cerámica, avec un talon de Bacca éliminé à la fois. à Kjaer et à la sortie de Vaclík et a laissé Ekambi seule pour la pousser sans marque.

Villarreal a complètement dominé la première mi-temps et a réussi les tirs 2-0 à la mi-temps 

Pablo Machín a introduit deux changements pour commencer la seconde mi-temps, permettant à Sarabia et à Ben Yedder de rechercher des alternatives offensives. Il a noté que l'équipe de Séville, qui avait besoin d'aller de pair avec Villarreal pour défendre un résultat confortable, commençait à arriver avec une supériorité numérique sur la région d'Asenjo, qui avait à peine visité les 45 premières minutes. Sarabia s'est forcée à s'étirer jusqu'au gardien de but local avec un tir croisé avec la droite.

Alors que Séville était à l'aise avec le ballon et de plus en plus renversé sur le but jaune, Pedraza a eu une belle action individuelle de la gauche qui a finalement eu l'occasion de condamner le choc, action qui a perturbé Vaclík. Dans la réplique nerveuse, Munir est revenu pour s'écraser, pour la troisième fois, avec le corps d'Asenjo pour avoir ouvert la boîte de conserve de Séville.

Séville n'a pas réussi à combler l'écart et Pedraza condamné à cinq de la fin

Le Villarreal a volontairement laissé la place aux hispalenses, que chaque fois on s'usait plus à la recherche de quelque chose qui n'arriverait jamais, un manque total de succès et d'idées dans les derniers mètres, quelque chose qui aurait mis les nerfs de Calleja dans le corps dans les dernières minutes du match. Avec un Sevilla complètement cassé et des lignes brisées, Pedraza a clôturé le match à droite dans une nouvelle action personnelle à l'extrémité gauche. Ekambi parvint à approfondir sa blessure en tirant deux minutes plus tard sur le poteau.

Séville conservera la quatrième place peu importe ce qui se passera ce jour-là, mais ses poursuivants continueront à réduire les points peu à peu. Mercredi, il accueillera la Lazio au tour de la 32e journée de la Ligue Europa et samedi à LaLiga le FC Barcelone, également au Sánchez-Pizjuán.

FICHA DEL ENCUENTRO

3. VILLARREAL CF: Asenjo, Álvaro, Bonera (Funes Mori, minuto 12), Víctor Ruiz, Mario Gaspar, Pedraza, Iborra, Cáseres (Morlanes, minuto 75), Cazorla, Bacca (Fornals, minuto 66) y Ekambi.

0. SEVILLA FC: Vaclík, Kjaer (Escudero, minuto 64), Sergi Gómez, Wöber, Jesús Navas (Ben Yedder, minuto 46), Promes, Amadou, Roque Mesa, Franco Vázquez (Sarabia, minuto 46), Munir y André Silva.

GOLES:  1-0 Álvaro, minuto 20. 2-0 Ekambi, minuto 45. 3-0 Pedraza, minuto 86. 

ARBITRAJE: González González, Comité Castellano-Leonés. Amarillas para Ekambi, Álvaro, Roque Mesa, Mario Gaspar y Funes Mori. 

Communication Department