Ocampos celebra su gol ante el Getafe CF
Chroniques

2-0: LE SEVILLA FC TRIOMPHE FACE A GETAFE AU SÁNCHEZ-PIZJUÁN

Chicharito a trouvé le prix après avoir marqué un but et Ocampos, une paase de Navas, a condamné la réunion

La victoire solide, puissante, de ceux qui en sont friands dirait, est celle que le Sevilla FC a remportée dimanche après-midi contre Getafe. Dominant de bout en bout, montrant un gâchis physique qui annulait complètement ceux de Madrid et plantait chez le rival suffisamment de fois pour qu'un troupeau ne pèse pas dans le record. Trois points qui soutiennent les blanquirrojos du Sánchez-Pizjuán et les aident encore plus dans le classement.

C’était un premier quart d’heure d’imprécisions et d’interruptions pour s'occuper de Nyom et de Molina qui ne permettaient pas de voir un grand parcours du ballon et où les deux équipes ne conservaient pratiquement pas le ballon régulièrement. Ocampos a commencé la confrontation avec la première arrivée dangereuse, marchant sur le terrain et coupant Raúl García, mais son tir du pied gauche a été dévié par-dessus la barre transversale de David Soria.

Nolito et Ocampos ont mis le danger en première demie pour Sevilla, qui s'est calmé au fil des minutes.

Un autre lancement, celui de Nolito, a déjà forcé le gardien bleu à intervenir, déviant un corner de Sanluqueño. Un plus clair avait encore les huit Sevilla à la jambe droite, qui avaient repris un rebond et tiré fort à mi-hauteur, obligeant Soria à mettre les gants pour éviter les premiers blanchâtres. Ils dominaient Lopetegui en territoire et possédaient un ballon jusqu’à la pause, ce qui n’autorisait les visiteurs qu’à un tir éloigné de Mata, qui dérangeait à peine Vaclík dans ses domaines.

Il a repris la deuxième période avec Sevilla dans le terrain de Getafense, jouant d'un côté à l'autre et recherchant la profondeur des groupes, et le match le plus clair du match est arrivé. Une passe égarée de Banega à Chicharito, qui a devancé la défense de Madrid, n'a laissé que le Mexicain, qui a tiré sur David Soria et évité le premier match de la rencontre. Cette action du 14 est rapidement passée à l'arrière-plan, car cinq minutes plus tard, Banega a jeté le bois bleu du gardien et le ballon a filé devant le but sans que personne ne puisse le pousser.

Óliver a arrêté Chicharito avec une passe principale avec l'extérieur de sa botte et le Mexicain a terminé l'action

Mais c'était à venir et c'est arrivé. Avec le Mudo Vázquez récemment entré sur le terrain, Séville a commencé un match en tête-à-tête qu’Oliver a envoyé à Chicharito, avec une touche magistrale de l’extérieur, pour le laisser partir dans la bonne position. Il était une fois le Mexicain qui tirait sur David Soria avec précision et compensait le précédent pour ouvrir la lumière en faveur des Blancs, qui trouvaient le prix qu'ils méritaient.

Mais les Nerviens en voulaient plus. Ils n'ont pas cessé leurs efforts pour maintenir la possession de leurs biens et pour verrouiller Getafe sur leur territoire. Les visiteurs, qui ont changé leur stratégie et décidé de faire un pas en avant, ont laissé un vide que Jesús Navas n'a pas manqué. Le palais a filtré une excellente passe à la clairière centrale d’Ocampos et de l’Argentine, avant le départ de Soria, s’est terminé à sa guise et a laissé les trois points du Sánchez-Pizjuán.

C’est la troisième victoire consécutive à domicile en Liga, après le Real Sociedad et le Levante

Une Getafe qui a à peine piétiné les environs de Vaclík dans le reste du match a été diluée au fil des minutes et a complètement livré la victoire à Séville. Ceux de Lopetegui remportent une nouvelle victoire à domicile, la troisième fois consécutive en Liga, et commencent à partir de cette même nuit pour réfléchir à l'important duel mercredi prochain lors de la visite à Mestalla.

 

FICHA DEL ENCUENTRO

2. SEVILLA FC: Vaclík, Jesús Navas, Diego Carlos, Koundé, Reguilón, Fernando, Jordán (Vázquez, minuto 68), Banega, Ocampos, Nolito (Óliver, minuto 57) y Chicharito (De Jong, minuto 80).

0. GETAFE CF: David Soria, Nyom (Olivera, minuto 53), Cabrera, Etxeita, Raúl García (Kenedy, minuto 75), Maksimovic, Arambarri, Cucurella, Jason, Molina (Ángel, minuto 59) y Mata.

GOLES: 1-0 Chicharito, minuto 70. 2-0 Ocampos, minuto 78.

ÁRBITRO: Sánchez Martínez, Comité Valenciano. Amarillas para Banega, Jason, Mata, Olivera y Ocampos. 

Communication Department