Banega ejecuta el penalti que dio la victoria en Valladolid
Chroniques

0-1: CINQUIEME VICTOIRE A L'EXTERIEUR POUR LE FC SEVILLE

Une pénalité de Banega, répétée après avoir arrêté Masip, a suffi au retour de Séville dans la capitale espagnole avec trois nouveaux points à son actif.

Trois nouveaux points du Sevilla FC en Liga qui n'ont pas remarqué le parón de sélections et sont retournés sur le terrain de jeu lorsque Benito Villamarín est parti, avec un triomphe. Un but rapide de pénalité de Banega a suffi à sceller le seizième point des Hispaniques loin de chez eux le 19/20 et avec un nouveau but à zéro atteint, en plus de l'emporter là où personne ne l'avait fait jusqu'à ce soir. Les nerionenses se classent à la troisième place du classement avec 27 points.

Froid, comme le temps à Pucela, a commencé la première moitié sur l'herbe de José Zorrilla lors de la réunion qui a clôturé le quatorzième jour de LaLiga. Alors que les deux équipes tentaient de mettre leur style de jeu sur la table, le premier coup du jeu fut porté par le côté d'un Sevilla FC complètement bleu. Nolito a terminé un centre et, dans l'action, déjà dans la zone, Moyano a frappé le Sanluqueño lui causant une pénalité. L’incertitude a conduit Banega, auteur du lancement, à ne pas inscrire le 0-1 avant la deuxième option, après que Masip ait découvert le premier coup, ordonnant à l’arbitre de le répéter pour avoir avancé le gardien de Valladolid.

Valladolid a réussi à égaliser avec un tir à la barre transversale de Sandro et Nolito a gracié le 0-2 avant la pause.

Les locaux ont réagi après le passage rapide de joie à la déception du nouveau lancement de la pénalité maximale et ont imposé quelques bonnes minutes sur le terrain. Entre les centres de la région, les arrivées par bande et par coins, les blanquivioletas ont trouvé le plus clair des affrontements en leur faveur. Sandro a remporté le poste de Jesús Navas et a terminé semi-chilien sur la barre transversale de Vaclík, qui semblait détourner son regard du tir de l'ancien joueur.

Avec Valladolid à la recherche des planches et face aux dernières minutes de la première mi-temps, les Lopetegui ont perdu l'occasion de se rendre au vestiaire avec un avantage encore plus grand. Nolito n'a été planté que dans la zone après une erreur de pucelana derrière et, face à face avec Masip, il n'a pas pu battre le gardien avec une erreur d'exécution.

Séville était connue pour protéger dans les dernières minutes, en contestant même certains avec un de moins pour l'expulsion d'Ocampos

La deuxième partie a commencé avec la même intensité avec laquelle les vingt-deux sont partis pour se reposer. Les locaux ont continué à déranger les Hispaniques, qui ont essayé de se défendre avec le contrôle du ballon. Vaclík a dû intervenir dans le lancement d'une faute directe d'Hervías, qui a utilisé des teintures dangereuses avec la force du tir. Les minutes ont passé et Valladolid a insisté sur son empressement à égaler ce Banega déséquilibré de onze mètres.

L’horloge a fonctionné et, bien que Séville n’ait pas encore atteint les environs de Masip, elle a bien contrôlé les tentatives de Sergio González pour égaliser. Lopetegui a introduit ses changements pour gérer les phases finales et a été contraint de remplacer Jesus Navas, qui aidait les ischio-jambiers dans une course. De plus, Ocampos a vu le deuxième jaune en signe de protestation et a laissé son équipe avec un homme de moins. Enfin, Valladolid n’a trouvé aucun danger pour Vaclík et les Blancs sont rentrés chez eux, le cinquième de la saison.

La semaine prochaine, après avoir disputé la cinquième journée de la phase de groupes de l'UEFA Europa League, le Sevilla FC recevra le CD Leganés à Sánchez-Pizjuán, à midi.

 

FICHA DEL ENCUENTRO

0. REAL VALLADOLID: Masip, Moyano, Kiko, Salisu (Unal, minuto 83), Nacho, San Emeterio, Míchel, Hervías (Toni Villa, minuto 62), Óscar Plano, Guardiola y Sandro (De Frutos, minuto 76).

1. SEVILLA FC: Vaclík, Jesús Navas (Gudelj, minuto 88), Diego Carlos, Koundé, Reguilón, Fernando, Jordán, Banega (Vázquez, minuto 74), Ocampos, Nolito (Óliver, minuto 66) y De Jong.

GOLES: 0-1 Banega, minuto 12 (penalti). 

ÁRBITRO: Prieto Iglesias, Comité Navarro. Amarillas para Masip, Nacho, Ocampos (expulsado por doble amarilla), Fernando, De Jong y Toni Villa.

Communication Department