José Antonio Lora avec le chef de l'Hôtel Imperial Osaka
Le Club

SÉVILLE ET OSAKA, UN ÉCHANGE AUSSI CULINAIRE

Les médias du FC Séville ont discuté avec José Antonio Lora, chef de Robles qui a accompagné l'équipe sur les terres japonaises

Àu sein de la grande équipe du FC Séville sur les terres japonaises, il y a une personne qui a un travail spécifique et très important. Dans un endroit si loin, et avec une culture si différente de celle de Séville, la nourriture (plus importante en période estivale) est un élément qu'il faut prendre en compte. C'est pour cela que s'est déplacé aussi à Osaka le chef de Robles, José Antonio Lora, chargé de certifier que tout ce que mangent les joueurs sevillistas est adéquat pour leur santé et leur performance sportive.

Une équipe des médias officiels du club a voulu savoir de première main quel était le travail de Lora et qu'est-ce qu'il a appris durant cette expérience. Selon le cuisinier, "quand on voyage il faut faire très attention avec les possibles soucis d'intoxication alimentaire ou le changement d'eau.. Nous venons nous assurer que toutes les élaborations de plats soient semblables le plus possible de ce que les joueurs sont habitués à manger".

Logiquement il y a un contraste entre la cuisine japonaise et andalouse, mais ceci entraîne aussi un avantage: "Sa manière de cuisiner est différente, mais ici ils ont tout type de produits. Il n'y a rien à dire, sur la manière dont ils traitent le poisson. Ils sont minutieux, et c'est une expérience enrichissante de les voir travailler".

Communication Department