Ben Yedder reçoit une assistence face Cartagena
Chroniques

4-0: UNE DOUCE FORMALITÉ DE COUPE AVEC LA POUDRE EN PARFAIT ÉTAT

On ne s'attendaient pas surprises et elles n'ont pas existé dans le debut du Sevilla FC cette saison comme local dans la Coupe du Roi. Avec deux buts de Ben Yedder, un de Ganso et autre de Correa, l'équipe dirigée ce soir par Ernesto Marcucci a certifié une éliminatoire qui achève dans un global de 7-0, un passeport plus que bien pour les huitièmes, dont rival connaîtra mardi

Le Sevilla FC a obtenu d'une forme large la classification pour les huitièmes de fin de la Coupe du Roi, grâce à une victoire placide à Nervión qui complète le déjà plus que prometteur 0-3 que les sevillistes ont apporté des terres murcianas. Dans le premier match de Marcucci dans le banc, au-delà duquel il a déjà dirigé face Maribor par la sanction d'Eduardo Berizzo, l'équipe l'a laissé tout condamné aux cinq minutes grâce à un doublet de Ben Yedder, que Ganso a agrandi sur le point de la pause. Coorea, vec un grand geste technique, a noté le quart du soir. 

C'était très d'attendre les rotations et de fait ni ne sont pas même entrés dans la convocation des joueurs comme Lenglet, Sarabia et Franco Vázquez. Cela oui, ils ont répété dans l'onze trois des quatre membres d'arrière, avec la variation unique de Corchia par Lenglet, en passant Mercado au centre de la défense. Et avant que plusieurs des sevillistas présents n'eussent pas de temps pour arriver à sa localité, deux buts qui ont changé le reste du match en formalité simple. D'abord à passe de Borja Lasso et après une action collective entre Nolito, Navas, Ganso et Ben Yedder, le français commetait un doublet quand seul ils avaient joué cinq minutes

Ben Yedder a ouvert le tableau d'affichage très tôt à un passe de Borja Lasso et Ganso respectivement

Un commencement parfait celui de la première mi-temps de total et  absolu domaine sevilliste, face Cartagena qu'à peine il a profitée d'un manque et de deux tentatives de contre infructueux. Il est aussi certain que le Sevilla n'a pas bombardé le but murciana, mais chaque fois qu'il s'est mis de but il a profité l'opportunité. Avec un centre du terrain de jeu très peuplé dans lequel se faisait remarquer la présence d'un Borja Lasso motivé, la poignée n'a jamais changé de côté et de plus pour faire un troisième but avant qu'il arrrive la pause. Depuis la gauche, Nolito la met au balcon de la zone pour que Ganso, malgré à trébucher, a lancé avec force depuis le fronteau. Le rebond dans son tableau d'affichage dépiste au gardien de but Marcos, qui ne peut pas éviter le 3-0 à quatre pour l'intermédiaire.

Marcucci n'a pas attendu pour suivre avec les rotations et rien de plus la rencontre a repris a retiré du terrain de jeu le bibuteur pour donner entrée à Correa. L'argentin s'est situé comme homme plus avancé et on a pu voir un football plus ouvert. Même la Cartagena a eu une paire de claires opportunités de s'approcher dans le tableau d'affichage, mais Moussa premier dans une main à main et après l'ex-sevilliste Hugo et le propre Mussa, ils n'ont pas trouvé la précision suffisante. Dans cette deuxième action, David Soria a trouvé cette exigence qu'il n'avait pas eue dans tout le match. Et après qui pardonnaient les visiteurs, le Sevilla FC allait trouver le quart.

Peu de minutes après de son entrée après la pause, Correa a signé le quart de la nuit à passe de Corchia

Ballon depuis la droite de Corchia, qui est apparu avec intensité pour assister à Correa. Avec un détail technique spectaculaire dans le contrôle, l'ex-de la Sampdoria a battu à Marcos pour continuer d'agrandir un déjà de par oui un clair résultat. Avec tout décidé, Marcucci a continué en répartant des minutes avec l'entrée de Muriel et Banega, qui ont occupé la place de Nolito et Krohn-Dehli respectivement. Après le quart, le match a recommencé à tomber quelques points dans l'intensité, malgré le fait  Borja Lasso a eu une très claire action pour avoir arrondi encore plus le résultat.

Classification placide pour tant pour se situer déjà entre les 16 survivants dans la Coupe du Roi. Il faudra déjà attendre au mois de janvier -jours 3 et 10- pour affronter l'éliminatoire d'huitièmes de la fin, dont rival se connaîtra dans le tirage de mardi prochain 5 décembre à 13.00 heures dans la Ville dans la Ciudad del Fútbol de Las Rozas. Avant il faudra recommencer à se concentrer sur LaLiga, puisque le samedi il touchera se mesurer nouvellement au Ramón Sanchez-Pizjuán au RC Deportivo de La Coruña à partir des 18.30 heures.

Communication Department