Celebraciín de un tanto del Sevilla FC
Chroniques

2-3: LE SEVILLA FC A DEUX VISAGES EST SORTI VAINQUEUR

Le Sevilla FC a ouvert le score à 0-2 à la mi-temps et s'est imposé devant une amende de 2-3 avec une pénalité de Banega après avoir été à égalité et être avec un homme moins d'une demi-heure pour l'expulsion de Sergi Gomez. Les hispalenses sont placés leaders du groupe attachés à neuf points avec le Krasnodar

Extravagant, bizarre. Cela pourrait définir la victoire que le Sevilla FC a remportée dans l'après-midi de jeudi à Akhisar. Une première mi-temps dans laquelle contrôlé et dominé pour se rendre au stand avec un 0-2 confortable a entraîné un effondrement total qui a permis à Akhisarspor de créer l'égalité et même de s'aventurer vainqueur. Avec un homme en moins à partir de la minute 55, Banega a transformé une pénalité balsamique en ajoutant neuf points au groupe et en devançant la passe au tour suivant de l'UEFA Europa League.

Dix minutes ont suffi à Sevilla FC, presque sans différence par rapport au match aller, pour se qualifier au tableau d'affichage face à l'équipe turque après deux avertissements dans des jeux testés du corner d'Aleix Vidal et de Nolito. C'était précisément le Sanlúcar qui était chargé de déséquilibrer la lumière et de terminer un bon centre de Muriel par l'aile droite. La série sevillista a été retirée de la pression qui pourrait être exercée pour ouvrir le marqueur, même si les locaux avaient l’intention de joindre les lignes et de ne pas se décomposer au cours de la première mi-temps, qui a à peine arrondi Vaclík au-delà de quelques centres latéraux Très en sécurité, Amadou et Gnagnon ont été dégagés.

Une bonne présence de Muriel à Nolito et une autre belle action de Promes, qui a terminé la Colombienne, ont disputé le match du Sevilla FC à Akhisar

Du gardien tchèque précisément, le deuxième but était né; avec une touche de qualité de ses domaines en terrain ouvert pour Banega, de sorte que l’Argentine puisse commencer le contre-blanc. Franco Vazquez a filtré la passe pour Promes, qui a effectué une superbe action individuelle dans la région et son tir, forcé et bloqué par la défense, a été repoussé aux domaines situés presque dans la ligne de but de Muriel, qui a poussé le 38 pour partir. la réunion se déroule sur le chemin des vestiaires.

Cependant, sans que cela apparaisse probablement dans l’esprit des supporters du Toto Spor Stadium, le jeu a complètement changé de direction en seulement dix minutes du début de la seconde mi-temps. Une action individuelle de Manu dans les 52 pays du centre du terrain, allant au-delà d’Amadou et de Gnagnon, aboutissait à la fois au Néerlandais et remplissait de motivation les Turcs. Cinq minutes plus tard à peine, Manu s'est retrouvé à l'arrière de la zone sevilliste, infligeant une pénalité à Sergi Gomez et l'expulsion par le deuxième nerveux central jaune. Le bois droit de Vaclík, où il envoyait le tir Vural, voulait donner une vie supplémentaire au Sevilla FC, qui continua à subir plusieurs actions consécutives. Barbosa l'envoya d'abord dans la zone, puis forcé de montrer son but au gardien de Séville.

Avec l’égalisation des Turcs consommée, Banega convertit un penalty pour Franco Vazquez et confirma les trois taches rouge-blanc après l’agonie.

L’effort ottoman d’obtenir une récompense d’où elle ne semblait jamais avoir cessé, du moins comme le reflétait les 45 premières minutes. Le passage à quatre défenseurs de Machin, qui donnait accès à Roque Mesa, ne rassurait pas les nerfs à joues blanches et dans un centre gauche l'aile gauche Akhisar, à la tête d'Ayik, entré récemment, point culminant du tirage au sort pour la folie de leurs fans. Il restait 12 minutes jusqu'à la fin du match et la décomposition du Sevilla FC. Tout recommençant du côté local, a commencé à disparaître. L’insistance de la Turquie pour faire triompher son peuple avant que ses lentilles ne provoquent l’arrivée de Franco Vazquez, démolie par Miguel Lopes après un dribble. La peine maximale a été matérialisée par Banega pour sceller, atroce, un triomphe que même dans les pires cauchemars ne pouvait être plus compliqué.

La victoire de Krasnodar contre le Standard de Liège, le prochain adversaire du Sevilla FC, les Belges, au cinquième jour de la phase de groupes, laisse le tour suivant à l'équipe de Séville en piste, qui continue à mener le groupe avec six points sur neuf. comme les Russes, laissant les Belges à six.

FICHA DEL ENCUENTRO

2.. AKHISARSPOR: Lukac, Vrsajevic, Miguel Lopes, Vural, Osmanpasa (Keles, minuto 46), Ataseven (Ayik, minuto 71), Ceviker, Sissoko, Barbosa (Kisa, minuto 87), Manu y Josué.

3. SEVILLA FC: Vaclík, Sergi Gómez, Gnagnon, Amadou, Escudero, Aleix Vidal, Banega, Franco Vázquez, Nolito (Roque Mesa, minuto 65), Promes (Carriço, minuto 87) y Muriel (Sarabia, minuto 73).

GOLES: 0-1: Nolito, minuto 10. 0-2: Muriel, minuto 38. 1-2: Manu, minuto 52. 2-2: Ayik, minuto 78. 2-3: Banega (penalti), minuto 86.

ARBITRAJE: Benoit Millot, francés. Amarillas para Vural, Sergi Gómez (roja por doble amarilla), Franco Vázquez, Promes y Josué.

Communication Department