Franco Vázquez del Sevilla FC ante el Real Madrid
Chroniques

2-0: DEFAITE AU SANTIAGO BERNABÉU

Défaite du Sevilla FC à Madrid dans un match marqué par la domination locale en seconde période, qui s'est cristallisé dans les buts de Casemiro et de Modric dans la dernière ligne droite. Le Machin perd la troisième place avant de recevoir Barcelone en Coupe

Le Santiago Bernabéu continue de s'étouffer. Le Sevilla FC a perdu samedi la troisième place du Real Madrid dans un match dans lequel les joueurs de Pablo Machín n'étaient à l'aise à aucun moment. Malgré la domination dans la partie centrale du premier acte, l'équipe de Solari se montra plus mordante et finit par décanter le match avec deux actions dans les dernières minutes de Casemiro et Modric. Il faudra toucher pour revenir à ajouter trois dans la semaine avant la Levante UD.

Le jeu a commencé avec le scénario vécu à plusieurs reprises dans le Bernabéu. Séville devait se contenter d’eau dans son propre terrain contre un Real Madrid qui débordait d’énergie et qui voulait déranger Tomas Vaclík dès le premier instant. En fait, après cinq minutes et après une défaite au milieu de terrain face à Séville, Vinicius se tenait main dans la main avec le mata tchèque. Bien sûr, le Brésilien s'est précipité et a tiré fort mais pas trop placé, permettant au gardien d'éliminer le danger. Ce domaine local a été peu à peu dilué et Sevilla l'a abaissé au sol pour trianguler et commencer à rechercher les plus hauts.

Escudero avait le plus clair de Séville dans un jeu de petit bagage offensif

Avec Navas très actif à droite, le plus clair de la première fois était dans l'équipe adverse, Escudero, après un rapide contre Ben Yedder qui a permis de prendre l'avantage sur vallisoletano. Avec Courtois à l'avant, le latéral a tenté de s'ajuster au bâton et a tiré vers le côté du filet. Peu de temps après, André Silva a tenté une tête forcée, mais le procès-verbal de la domination sevillista a perdu de la vitesse à l'approche de la pause. Après la pause, à cause d'un affrontement entre Franco Vázquez et Modric, Madrid s'inquiétait à nouveau des coups de feu de Benzema et Vinicius.

Il revint prendre le contrôle de l’équipe de Solari autour du vestiaire, accumulant la possession de la balle et obligeant Neri à rester attentif à la coupure de chaque action. Modric a touché le but, mais le tir au but a touché le poteau après un léger dégagement de Sergi Gómez, alors que le Séville devait s'étirer pour créer un danger pour certains contre. Il semblait réagir l'équipe de Machin lorsque Dani Ceballos, avec un tir de loin, a averti avec un zapatazo qui est sorti avant de frapper la balle avec violence sur la barre transversale. Les trois quarts du match étaient terminés et les bancs n'étaient pas encore entrés en action.

Au début de la deuxième partie, le scénario des premières mesures est revenu, avec Madrid poussant

Le premier à utiliser ces échanges a été l’entraîneur de Soria, qui a choisi Quincy Promes pour offrir une vitesse au lieu d’un Ben Yedder très porté sans ballon. Presque sans solution de continuité était le tour de Munir, qui occupait le site d’André Silva. Au milieu d'un changement de projet, Casemiro revint avec une tête coupée qui se heurta au poteau. Peu de temps après, le Brésilien remporta le prix, qui décida de marquer le match à douze minutes de la fin. Il n'y avait rien à risquer après tant de minutes de bon retrait et c'est là que Madrid se sentait à l'aise avec les espaces.

La dernière tentative de réaction l'a menée à sa sortie Bryan, mais déjà c'était peu et le parti n'a pas assez viré pour récupérer le même. C'était l'avant dernier match à noter dans un match qui s'était terminé sur un but de Modric une heure après avoir profité d'une erreur défensive. Avec cette défaite, il y a déjà quatre jours sans victoire en Liga, ce qui rend irrémédiable la perte de la troisième place au détriment de la propre équipe de la capitale. Avec rien de moins que Barcelone dans la Copa de Medio, le prochain rendez-vous de la ligue aura lieu samedi à Nervión contre Levante.

FICHA DEL ENCUENTRO

2. REAL MADRID: Courtois, Carvajal, Varane, Sergio Ramos, Reguilón, Casemiro, Modric, Ceballos (Fede Valverde, minuto 87), Lucas Vázquez (Isco, minuto 77), Vinicius y Benzema.

0. SEVILLA FC: Vaclík; Carriço, Kjaer, Sergi Gómez, Jesús Navas, Banega, Escudero (Bryan, minuto 86), Franco Vázquez, Sarabia, André Silva (Munir, minuto 75) y Ben Yedder (Promes, minuto 71).

GOLES: 1-0, minuto 78: Casemiro; 2-0, minuto 90+2: Modric.

ARBITRAJE: Antonio Mateu Lahoz, colegio valenciano. Amarillas para Carriço, Benega, Kjaer, Casemiro y Dani Ceballos.

Communication Department