Valencia CF-Sevilla FC
Chroniques

1-1: DIAKHABY EMPECHE LES HOMMES DE PABLO MACHÍN DE RAMMENER LES TROIS POINTS DE VALENCE

Il avait la victoire très serrée, très serrée, le Sevilla FC à Mestalla, où il savait souffrir et méritait de gagner. Cependant, il a été condamné à une dernière pièce, avec laquelle Diakhaby a réussi à mettre les tables sur le tableau de bord après avoir doublé Sarabia aux Nervioniens.

Il a laissé le Sevilla FC s'échapper de deux points au Mestalla alors qu'il avait tout en tête pour en ajouter trois contre Marcelino. Sarabia mit la terre au milieu lorsque l'heure du jeu n'était pas encore terminée. Cependant, une tête de Diakhaby au moment de l’allongement stoppa les nerfs-sens, qui s’échappèrent encore dans le tableau après en avoir ajouté trois. Le bois, à deux reprises, s’est interposé dans les intentions de Banega et d’André Silva d’élever la seconde au tableau de bord.

Comme un coup de vent, Valence a sauté sur le terrain, ayant besoin de points, mais il a rencontré pour la première fois Vaclik. Le double paradón de la guardameta lorsque les cinq premières minutes de la rencontre avec Santi Mina et Garay pour conserver les tableaux au tableau d’affichage n’avait pas encore été rempli. Il a averti l'équipe de Marcelino, qui a profité de quelques revirements dans le milieu de terrain pour continuer à traquer le but de la République tchèque.

Sevilla a jeté la tête et la possession pour ralentir l'arreón initial des lieux

Mais ils n’ont pas baissé les bras de Machin, qui a jeté la sérénité et la possession pour arrêter tout le ché. Les premières minutes de l'aller-retour étaient terminées, pour laisser la place au contrôle nerveux de la collision, qui s'ouvrait bien par les groupes et qui menait la belle tâche de leurs deux points entre les lignes. Le Sevilla a donc assidûment la ligne des trois quarts, manquant le dernier passage qui a mis Neto à l'épreuve.

Bien que le confort ait pris fin à 15 heures pour la pause. Une pièce maîtresse, avec Pareja en tant que maître et maître de la même chose, et une Guedes explosive, le Valencia a encerclé les joueurs de Séville, qui l’ont rendue de la même manière. Cependant, aucun tir n'a culminé au bas du filet avec un 0-0 sur le tableau d'affichage. La mauvaise nouvelle est venue avec le cinquième jaune de Franco Vazquez, qui ne peut pas être dans le jeu pour le prochain rendez-vous de la ligue contre Girona.

 

Avec plus de rythme, la deuxième mi-temps commençait, à tel point que les Nerionenses avaient dix minutes pour prendre de l'avance dans le score grâce à l'efficacité de Sarabia et à la sagesse de Ben Yedder. Le franc tunisien cherche à rejeter le tir de Promes pour le mordre et le dire au madrilène, qui devait toucher la chose juste pour que la balle embrasse le réseau.

Sarabia met la terre au milieu après l'assistance de Ben Yedder

Le but donnait des ailes à un Sevilla qui menaçait de gravir la seconde place au tableau d'affichage. Il l'avait après un comptoir de livres de Ben Yedder envoyé par Franco Vazquez. Et encore plus près, Banega, qui a enfoncé le cuir dans le bois. Alors que ceux de Machín ont été relâchés, les problèmes ont augmenté pour Marcelino. Il devait remplacer Guedes, arrivé à la réunion in extremis, ainsi que Gabriel Paulista, laissant pour plus tard le départ de Batshuayi par Santi Mina.

Banega et André Silva est montré en détail dans le 0-2 sur le tableau d'affichage

Pour sa part, Machin a attiré les muscles au centre du terrain avec le départ d’Amadou par Mudo Vazquez pour arrêter une Valencia renversée. En fait, Wass l'avait dans une boule de Cheryshev qu'il n'avait pas atteinte par centimètres. Comme André Silva avait cinq minutes à faire pour atterrir au milieu. Les Promes montent à droite pour aider les Portugais qui ont également trouvé le bois après avoir coupé Neto.

Ils le regretteraient quand le nerf, au moment de rallonger, Diakhaby inscrivait le 1-1 sur le tableau de bord en reprenant une faute de Pareja. Quelques minutes seulement ont suffi à la direction en solo d’un Séville qui prolonge une saison supplémentaire, et déjà six, la malédiction de ne pas en ajouter trois dans le Mestalla. Il est temps d'aiguiser les griffes pour la finale qui sera présentée jeudi prochain, afin de poursuivre la voie européenne.

 

FICHA DEL ENCUENTRO

1. VALENCIA CF: Neto, Wass, Gayá, Gabriel Paulista (Diakhaby, minuto 63), Garay, Parejo, Guedes (Cheryshev, minuto 61), Carlos Soler, Coquelin, Santi Mina (Batshuayi, minuto 69), Rodrigo.

1. SEVILLA FC: Vaclik, Mercado, Kjaer, Sergi Gómez, Promes, Escudero, Sarabia, Banega, Franco Vázquez, Ben Yedder (Muriel, minuto 85) y André Silva.

GOLES: 0-1 Sarabia, minuto 55. 1-1 Diakhaby, minuto 93. 

ARBITRAJE: Estrada Fernández, comité catalán. Amarillas para Franco Vázquez, Promes, Mercado y André Silva.

Communication Department