Franco Vázquez duSevilla FC face au Espanyol
Chroniques

0-3: DÉMONTRE LE PAS EN AVANT À CORNELLÁ DE LA MEILLEURE FAÇON POSSIBLE

Le Sevilla prolonge les sensations vécues dans la Coupe du Roi mercredi dernier et il a dépassé avec calme et poudre à un Espanyol qui arrivait élevé. Franco Vázquez et Sarabia remettaient sur le bon chemin le triomphe dans la première periode et Muriel assurait la victoire dans la dernière ligne droite

Il est clair que ce qui est passé mercredi dernier ne fut pas un oasis au désert. Le Sevilla FC non seulement prolongea l'image donnée dans la Coupe à Madrid, mais il firma un grand match à Cornellá-El Prat, avec qui regagne dans LaLiga et prend le vol. Avec la visible amélioration du jeu sevillista aussi il arrive la poudre, avec des buts des footballeurs qui doivent ajouter dans cet aspect comme Franco Vázquez, Sarabia et surtout Muriel, qui ferma l'affrontement avec un beau but.

Avec les bonnes sensations du Metropolitano et le même onze initial du mercredi dernier, le Sevilla sortit à Cornellá-El Prat bien campé, mais en essayant d'atténuer les élans initiaux du Espanyol, aussi avec des bonnes vibrations après la Coupe. Dans le premier quart d'heure l'Espanyol dominait la possession, mais heureusement il s'approcha uniquement une fois par les domaines de Rico. Il fut avec un centre de Dídac dès la gauche qui Gerard Moreno ne put pas en profiter dans le deuxième bout, jeté par Escudero.

Dans la première claire occasion, Franco Vázquez ouvrit le tableau d'affichage après avoir profité un rejet 

Et bien qu'ils s'approchaient timidement, le premier avis sérieux de ceux de Montella finit en but. Bon ballon intérieur de Sarabia dès la droite pour Corchia, qui après un coup il vit comme son tableau d'affichage dégageait. Mais il le fit vers la position de Correa, qui après deux bons feintes il lança un peu forcé. Diego López devina à couvrir mais il la laissa libre pour Mudo, qui ne se trompa pas et qui marqua le premier but. Là ceux de roug se firent des propriétaires appuyés d'une grande pression et de la verticalité que Montella demanda dans l'arrivée.

En fait une action rapide de Muriel put signifier le deuxième but de la première partie, mais le coup de fouet du colombien dès l'extérieur de l'are s'en alla à centimètres du bâton gauche de López. Cependant il allait une nouvelle opportunité qui donna des fruits. Amorti du Muriel dans la bande droite et galopade de Sarabia, qui entrait petit à petit jusqu'à se mettre dans l'are et définir à la perfection avec la droite. 0-2 et bonnes sensations bien que l'Espanyol, sans trop d'idées, il essaya de réagir jusqu'au midi-temps.

Bien que l'Espanyol eut des opportunités au debut de la deuxième partie, ceux de Montella surent reprendre le contrôle

C'est vrai que l'Espanyol s'efforça aux premiers pas de la reprise et il put s'approcher dans le résultat. Toutefois, Baptistao en premier lieu et Sergio García après, ils manquèrent avec tout à faveur pour mettre le 1-2. Peut-être l'equipé de Quique Flores se rendit compte que ce train ne revendrait, car à partir d'ici le Sevilla se fit fort et il ne revint à accorder. À la fois, Montella donna de l'oxigène à l'équipe avec Navas, Geis et Nolito à la fin. Pour finir de certifier des sensations, Muriel finit une action individuelle dans la dernière ligne droite avec un vrai beau but qui signifia le 0-3 et une grande victoire. 

À l'attente de la fermeture de la journée, l'équipe réussit sa victoire mil en Primera División et il fait face de la meilleure façon possible l'émouvant affrontement du mardi prochain face au Atlético de Madrid. Pour le moment, récuperation de points, sensations et une regard vers le futur beaucoup plus positive que ce qu'on pouvait sentir il fait quelques jours. Tout cela, à force de buts et de bon football. 

A la espera de que se cierre la jornada, el equipo consigue su victoria mil en Primera División y afronta de la mejor manera el vibrante choque del martes ante el Atlético de Madrid. De momento, recuperación de puntos, sensaciones y una mirada hacia el futuro mucho más positiva de lo que se podía vivir hace sólo unos días. Todo ello, a base de goles y de buen fútbol.
 

Communication Department